WHEN WE WERE TROLLS (WWWT)

A la galerie 22.48 m2 au 30, rue des Envierges 75020 Paris /// Jusqu’au 26 octobre 2019 /// Exposition : WHEN WE WERE TROLLS (WWWT)

Le troll n’est pas démocratique. Il cherche une distinction…” explique-t-elle reprenant les mots de ce personnage malveillant, sévissant sur internet, qu’elle a rencontré pour son installation video. Elle collecte toutes sortes de matériaux disponibles sur la toile pour les manipuler et occuper, à sa manière, ce monde volatile en perpétuel mouvement. En effet, Caroline Delieutraz (Photo ci-dessous Crédit@DR) use de la matière présente en abondance dans notre société de l’information : les images et autres données qui circulent dans le flux des réseaux électroniques mondiaux. Le visiteur appréciera ici cette plongée intense dans l’univers du trolling - (IRL) In Real Life - à travers trois vidéos et une frise de tirages photographiques qui nous parlent du Mal dans la version 2.O. Sociopathes et prédateurs - se nourrissant des corps et des âmes - occupent l’espace mental entre images nazies obscènes, téléchargement illégal, pornographie, profils d’internautes masqués, messages injurieux, informations erronées dénonçant la pire face des réseaux sociaux. Entre avatars et voix de synthèses, l’artiste s’appuie sur des masques virtuels grotesques et horrifiques pour mettre en lumière les dérives de l’ère Facebook et Instagram dans une veine post-internet sans concession. On aime cette approche abordée dans un retournement des utopies et une critique en règle de l’exhibitionnisme numérique. Avec des slogans tapageurs de ce type : “La disharmonie est une forme supérieure d’harmonie

www.2248m2.com

Delieutraz_WWWT_2019.jpg