GO ZONES

Galerie de la Scep au 102, rue Perrin Solliers 13006 Marseille /// Jusqu’au 5 octobre 2019 /// Exposition : GO ZONES

Résolument figuratives et réalistes ses oeuvres sont des pièges qui saisissent et capturent le monde d’aujourd’hui dans une réalité grimaçante et une mélancolie urbaine démontrant une incapacité à réenchanter le monde. En effet, la peinture sans compromis aux notes fantasmatiques de Camille Beauplan (Photo ci-dessous Crédit@GiordanoTorreggiani) porte en elle ce geste critique qui révèle par touches choisies certaines bizarreries sans éclat du quotidien ou encore un sublime ridicule des plus saisissants. Au sein de cette exposition de choix, le visiteur percevra cette sensibilité romantique marquée par le vécu de cette jeune artiste - ne cachant pas son goût prononcé pour l’urbanisme et les espaces construits - qui livre des points de vues incisifs baignés de couleurs. Aucune mise en scène ici mais plutôt des moments et des anecdotes personnels. L’artiste nous parle de l’urgente nécessité de regarder ce qui nous entoure sans aucun pathos. On aime cette habilité à retranscrire ces infinis détails grinçants de notre société. Le signifiant trouve ici sa pleine expression dans des témoignages voguant dans des espaces intérieurs noyés de lumière et des ruines aux notes irréalistes. La cohabitation entre ces états de légèreté dans des lieux quasi abandonnés et des séquences picturales troublantes - comme soutenues par des infra-basses - fonctionne parfaitement bien. Camille embellit ici le monde dans une fantaisie faite d’heureux hasards où le mot flânerie prend tout son éclat. Et cela, c’est déjà beaucoup !

DSCF7471.JPG