LES TERRES, MIROIR DU MONDE...

Aux Pavillon de la Culture et du Patrimoine de Saint-Gilles - Tours et remparts d’Aigues-Mortes - Maison du Grand Site de France de la Camargue Gardoise /// Jusqu’au 31 août 2019 /// Exposition : LES TERRES, MIROIR DU MONDE - UNE BIBLIOTHEQUE DES TERRES DE CAMARGUE ET AU-DELA

En prenant pour thème la diversité du monde, je vais continuer, à travers l’art, de transmettre la beauté sans fard et le prix inestimable de la terre qui se trouve là, sous nos pas…” affirme cet explorateur obsessionnel qui questionne ici notre rapport à la terre en nous demandant si elle fait paysage. Dans cette invitation renouvelée à la méditation, Kôichi Kurita (Photo ci-dessous Crédit@DR) présente des installations de plus de 35.000 extraits de terres venus du Japon et de régions françaises. L’artiste nous révèle, dans cet art modeste du sublime, les infinies nuances de terres qu’il a collectées. Le visiteur ne saura resté insensible à ces camaïeux d’ocres et de rouges feu flamboyants qui irradient ce projet bâti sur une quête quasi maladive. Les territoires traversés renaissent ici dans ces pigments composant l’édification d’une bibliothèque où la matière friable, fine ou granuleuse est magnifiée sous la forme d’un rituel célébrant la richesse inouïe des territoires. La performance tellurique de Kôichi - reposant sur ces myriades de poignées de terres - nous parle de la splendeur de l’insignifiant mais aussi de l’immuabilité d’un monde fragile à protéger. On aime cette palette minérale reposant sur un sentiment d’harmonie nous invitant à nous pencher - dans un acte presque politique - sur ces identités territoriales et ces écosystèmes témoins de la création du monde. Aussi omniprésents qu’inaliénables !

www.aigues-mortes-monuments.fr

Simulation de l'installation 'Les terres miroir du monde' de Kôichi Kurita_© Geoffroy Mathieu - Centre des monuments nationaux_0013.jpg