LE RÊVEUR DE LA FORÊT

Au Musée ZADKINE au 100 bis, rue d’Assas 75006 Paris /// Du 27 septembre 2019 au 23 février 2020 /// Exposition : LE RÊVEUR DE LA FORÊT

J’ai beaucoup regardé les jardins de la Renaissance maniériste…” nous confie-t-elle. Passage entre des mondes intérieurs mystérieux et des espaces architecturaux variés, ses oeuvres se jouent de la matérialité, de la représentation et de l’illusion. Ses tableaux et sculptures révèlent le temps géologique de la sédimentation et des projections narratives à fleur de roche. La ruine qu’elle dévoile à travers des strates - juxtaposées et poncées - s’empare du carton sculpté pour nous plonger dans des voyages initiatiques. En effet, la démarche artistique d’Eva Jospin (Photo ci-dessous Crédit@RaphaëlLugassy) se présente comme une mise en abyme à la lisère entre rêverie et réalisme sous la forme du fantasme d’une nature rêvée. Le visiteur appréciera ici, au sein de cette grande exposition collective, le déploiement de l’imaginaire de cette plasticienne qui taille et cisèle les futaies dans d’ensorcelantes forêts et armées de végétaux. On aime ces bas-reliefs, ces panoramas et ces perspectives propices à la création d’installations nous projetant au loin dans la vie cachée des choses. En nous enveloppant, ses paysages mentaux nous invitent à promener notre oeil dans des entrelacs de lianes en chanvre par l’intermédiaire des hautes cimes de ses forêts qui lui font dire ceci : “ Mes forêts reflètent des préoccupations humaines : l’idée de se perdre ou de se retrouver, notre rapport à l’enfance, aux peurs archaïques” On ne peut s’empêcher alors de penser à Macbeth, seul, au coeur de la forêt de Birnam…

www.zadkine.paris.fr

portrait eva@Raphael Lugassy.jpg