PERSISTENT IMAGE

A la galerie MOR CHARPENTIER au 61, rue de Bretagne 75003 Paris /// Du 7 septembre au 5 octobre 2019 /// Exposition : PERSISTENT IMAGE

Son travail nous parle des “résidus de mémoire” et de ce lien complexe entre l’histoire et l’image photographique à travers les chamboulements technologiques depuis les premiers procédés photographiques jusqu’à la disparition de l’appareil analogique. Elle revient sur l’histoire de la photographie et la représentation de la mémoire dans un discours critique et politique appelant à une compréhension de notre temps. En effet, la démarche artistique de Rosângela Rennó (Photo ci-dessous Crédit@DR) se présente sous la forme d’une métaphore de la dérive institutionnelle et sociale que traverse actuellement le Brésil. Le visiteur appréciera ici ces images vidées de leur sens premier et traitant de cet épuisement sémantique placé sous le spectre du marketing, de l’autopromotion et de la législation. L’artiste met sa vie privée en première ligne pour créer une oeuvre multiple - avec pour outil la mémoire comme catharsis collective - portée sur une investigation de la vie sociale. On aime cette intertextualité et ce pouvoir des images activé par le texte via des visionneuses télescopiques. Ainsi que cette collecte par Rosângela de clichés et d’objets éclairant des faits souvent plongés dans l’oubli. Dont elle refuse la disparition.

www.mor-charpentier.com

Screen Shot 2019-09-10 at 2.02.19 PM.png