TELLURIS

Au Musée des beaux-arts du LOCLE au 6, Marie-Anne-Calame 2400 Le Locle /// Jusqu’au 13 octobre 2019 /// Exposition : TELLURIS

Dès le début je voulais que le scotch et les lignes de séparation entre les feuilles de papier restent visibles. Un simple collage informatique serait trop lisse, le spectateur ne rentrerait pas dans l’image. Là, il est face à quelque chose qui a existé. C’est ce qui provoque le trouble…” explique-t-elle avec entrain. Ses pièces nous parlent d’architectures utopiques sans notions d’époque ou d’espaces spécifiques et sont axées sur des images photographiques résultant de conceptions volumiques. Elle révèle des territoires isolés à travers un processus de jeux de construction jouant à l’intérieur d’emplacements. Ses sculptures photographiques - créées par imposition dans des paysages naturels - nous placent dans des décors immersifs dans lesquels elle a laissé volontairement des indices. En effet, les obsessions d’assemblages variables de Noémie Goudal (Photo ci-dessous Crédit@DR) induisent - sans recours à la retouche ni un traitement d’image - de longues recherches documentaires. Le visiteur appréciera ici dans ce sublime solo show, cette obstination à apprivoiser le milieu et l’espace scopique en se jouant de toute spéculation. Le regard décèle ces imperfections et ces artifices au coeur d’étendues désertes à la beauté énigmatique. On aime ces atmosphères irréelles à la réalité palpable qui viennent provoquer une forme d’égarement. Un sentiment que Noémie appuie par ces quelques mots : “Il n’y a jamais de personnage dans mes photos car je veux que le spectateur lui-même devienne le protagoniste de l’histoire…

www.mbal.ch

NoemieGoudal_lebal - copie.jpg