LÁ OÙ LES EAUX SE MÊLENT

Aux Usines FAGOR au 65, rue Challemel Lacour 69007 Lyon /// Jusqu’au 15 janvier 2020 /// Exposition : LÀ OÙ LES EAUX SE MÊLENT

Travailler avec la fiction pour parler du réel, c’est se donner la liberté de se réinventer une histoire” précise-t-il. Douées d’une profonde poésie, ses oeuvres développent des étirements rythmiques et trouvent leur ancrage dans une réalité à la fois stable et mouvante. Sa démarche artistique envisage de nouveaux potentiels aux intentions spirituelles et contemplatives. En effet, le processus créatif que met en place Stéphane Thidet (Photo ci-dessous Crédit@GuyBoyer) se dote d’une puissance pondérable et tellurique qui sidère le regard. Le visiteur appréciera ici cette capacité de l’artiste à déplacer l’objet de sa fonction initiale en entrainant l’imaginaire dans des régions refoulées. Stéphane importe ici en indoor une portion de paysage qui convoque l’univers du motocross. La pièce grandeur nature dessine un horizon immaculé en offrant une sensation incongrue de déjà-vu. On aime - au coeur de cette 15ème Biennale de Lyon - ces courts-circuits visuels cherchant “l’impact” face à cette surprenante topographie accidentée. S’inscrivant dans une fiction exutoire où l’esprit vient à s’échapper dans des territoires vierges insoupçonnés !

www.biennaledelyon.com

Le Silence d'une Dune, 2019.jpeg