IMMATÉRIALITÉ

A Topographie de L’ART au 15, rue de Thorigny 75003 Paris /// Du 7 septembre au 2 novembre 2019 /// Exposition : IMMATÉRIALITÉ

“Je remarque que certains scientifiques ont perdu un peu hélas cet émerveillement dans leur travail mais on a malgré tout ceci en commun : chercher à comprendre et expliquer le monde “ confie-t-elle pudiquement. Son travail puise dans les mystères du cosmos et aborde le réel à son niveau moléculaire en décrivant le monde à partir des matières qui le composent. Son oeuvre est traversée par une constante fascination pour le domaine scientifique et les sciences dures. Elle aborde les champs du visible et de l’invisible en nous faisant entendre le cri de la naissance de l’univers. En effet, un “abandon primordial” parcourt l’approche plastique de Caroline Corbasson (Photo ci-dessous Crédit@VincentFerrane) qui déjoue la part traditionnellement accordée au calcul, à l’information et à la préméditation. Le visiteur appréciera - au sein de cette exposition collective passionnante - cette production où prédomine la science ainsi que les phénomènes entrecoupés de paysages inhabités voir égarés. Les forces agissantes nous parlent ici de béances et de désorientation temporelle soulevant une multitude de questions. On aime cet arrêt sur les circonvolutions de la matière où apparaissent ces périmètres de fiction abrasifs faits de ces pellicules de poussières épaisses très volatiles qui semblent s’immiscer partout. Et où le fragment ressemble au tout. Caroline nous plonge dans un univers spatial et une quête des origines qu’elle illustrera avec cette pensée de fin : “Galilée a été finalement le premier à avoir découvert que la lune est très abîmée, avec énormément de cratères, et quelle a une histoire particulièrement violente…

www.topographiedelart.fr

Capture d’écran 2019-09-03 à 09.52.16.png