PARIS PEINTURE PLUS

A la galerie SLIKA au 25, rue Auguste Comte 69002 Lyon /// Du 13 septembre au 12 octobre 2019 /// Exposition : PARIS PEINTURE PLUS

J’en ai rapidement eu marre de raconter des histoires. Je préférais que ma subjectivité se manifeste dans le geste, dans la manière d’habiter la toile” explique-t-il laconiquement. Avant d’ajouter ces quelques mots supplémentaires : “Mes tableaux sont souvent la superposition d’images que - plutôt de juxtaposer dans des collages - je préfère agglomérer”. Transcendant les registres savants et populaires - ses oeuvres contiennent en elles cette sorte de résistance et cette religiosité porteuse de ce désir transgressif du beau. Les couleurs luxuriantes de ses toiles laissent apparaître une extrême élégance des motifs tout en associant quelques griffures faisant écho à un goût pour le primitif et les transparences. En effet, c’est hors du châssis que Julien des Monstiers (Photo ci-dessous Crédit@SalimSantaLucia) cultive ce goût de la pensée épousant la matière. Le visiteur appréciera, au sein de cette exposition collective, cette technique de transfert qui mêle les sources et les sujets sans hiérarchie. Tout en créant des enchevêtrements formels entre figure et abstraction. Ici le monde chamarré des textures brouille les images dans le monde de la peinture. Et soulève des problématiques autour de la matérialité du tableau et de l’identification du regardeur. On aime cette technique s’apparentant à une décalcomanie née d’une expérimentation d’atelier et explorant la surface. En soulevant la question de la mémoire de la matière : “Je pense que tout porte une trace de l’ensemble auquel il appartient et que si nous nous intéressons au cosmos, c’est parce que nous sommes des poussières d’étoiles”. Des mots mettant en résonance la figure de la survivance avec l’odyssée de la vie !

www.galerie-slika.com

vue d'atelier 4: cpyright salim santa lucia.jpeg