AVALON

A la galerie PERROTIN au Piramide Building, 1F, 6-6-9 Roppongi, MINATO-KU, Tokyo 106-0032 JAPON /// Jusqu’au 6 novembre 2019 /// Exposition : AVALON

Pour ce que je cherchais, il n’y avait pas de scène établie…” confie-t-elle. Ses oeuvres pimpantes établissent un pont entre le Pop Art, le surréalisme et l’Art nouveau dans une veine symbolique qui révèle un univers où se croise humour et mélancolie. Sa peinture figurative fait valser les préjugés avec des oeuvres narratives au caractère satirique explorant le corps féminin dans le regard de la gente masculine. En effet, la démarche artistique d’Emily Mae Smith (Photo ci-dessous crédit@SteveBenisty) s’empare de la question de la corporalité tout en échappant aux mouvements actuels. Le visiteur appréciera ici cette fantaisie illimitée faisant écho parfois à Chicago Imagists mais aussi à cette iconographie où la question du genre est sous-jacente. Les objets inattendus qui peuplent ses travaux, au coeur de cette exposition réjouissante, établissent des dialogues incertains. On retrouve dans les toiles fantasques de la plasticienne texane - ne nageant pas dans le sens du courant -un vocabulaire fait de moustaches, de la figure symbolique du balai, des bougies munies de lunettes, de talons aiguilles s’exprimant sous forme de petites fables ayant l’effet d’une grande bouffée d’oxygène. On aime la force évocatrice de ces oeuvres qui s’emparent avec glamour des représentations phallocrates. Et reposant sur cette curiosité sans limite cultivée par Emily qui nous dit : “Je suis prête à puiser n’importe où dans l’histoire de la culture visuelle…

www.perrotin.com

Capture d’écran 2019-09-18 à 08.21.13.png